Dialogue franco-allemand sur la coopération transfrontalière

Date
1 Décembre 2020 - 30 Décembre 2021
Client
Initiative de Missions Publiques / Partenaires : Particip’Action, Fonds Citoyen Franco-Allemand, Région Grand Est, Land Bade-Wurtemberg
Intervention
Coordination du dialogue, recherche de partenaires et coordination du réseau d’acteurs
Le dialogue franco-allemand sur le renforcement de la coopération transfrontalière dans le contexte du COVID-19 est une initiative de Missions Publiques qui vise à rassembler lors de sessions de travail en ligne 40 citoyen.ne.s de chaque côté de la frontière franco-allemande, afin qu’ils.elles formulent des recommandations aux pouvoirs publics afin de renforcer la coopération franco-allemande sur le territoire transfrontalier, et rendre les modalités de coopération plus résiliente aux crises.
La région du Rhin supérieur est une région caractérisée par la libre circulation et le vivre ensemble des frontalier.ère.s français.es et allemand.e.s. Cependant, la pandémie de Covid-19 et la fermeture temporaire des frontières au printemps ont montré que ces éléments ne peuvent pas être considérés comme acquis. Il s’agit donc de tirer ensemble les leçons de ce contexte particulier, qui a pu mettre à mal la coopération franco-allemande, pour renforcer la cohésion, le vivre et le faire ensemble sur la région transfrontalière franco-allemande. Le projet est soutenu par le Fonds Citoyen. 

Le Dialogue franco-allemand est lauréat français du European Citizen Prize décerné par le Parlement européen France. Pour en apprendre davantage sur ce prix, lisez notre article ici

Contexte et objectif

En 2019, le traité d’Aix-la-Chapelle a été signé par les gouvernements français et allemand pour renforcer les relations entre l’Allemagne et la France. Cette coopération franco-allemande est vécue directement et depuis longtemps par les habitant.e.s des régions transfrontalières, du Bade-Wurtemberg et de la Région Grand Est. La pandémie du COVID-19 a impacté différemment leurs habitant.e.s des deux pays et impacté fortement la dynamique de coopération franco-allemande. La décision, priseau printemps dans l’urgence de la crise sanitaire , de fermer la frontière entre la France et l’Allemagne a amené des tensions et du désarroi sur la zone transfrontalière pour des habitant.e.s qui ont vu la frontière se (re)matérialiser.

Ce dialogue franco-allemand ouvre un espace d’échanges entre habitant.e.s des deux régions transfrontalières du Bade-Wurtemberg et de la région Grand Est, sur leur vécu de la crise COVID-19, leur expérience de la coopération transfrontalière franco-allemande et leurs aspirations pour l’avenir de cette coopération, dans tous les domaines. 40 citoyen.ne.s de tous âges, tous milieux socioprofessionnels, et vivant plus ou moins proche de la frontière ont été recrutés et se réunissent lors de 4 sessions d’un jour et demi. Pendant ces sessions, ils délibèrent en plénière et en sous-groupes, et reçoivent également de l’information de la part d’intervenant.e.s spécialisé.e.s dans divers domaines de la coopération transfrontalière. A l’issue de ces 4 sessions, les participant.e.s remettront aux pouvoirs publics des recommandations pour améliorer la coopération franco-allemande sur la région transfrontalière et rendre cette coopération plus résiliente aux crises sanitaires.

"Le début de la crise en mars-avril nous a divisé.e.s, mais maintenant que la situation est la même partout, cela nous a rapproché. Nous commençons à véritablement construire une culture commune pour faire face à la pandémie.

– Patricia, 51 ans, participante de la première session

Modalités de la mission

Missions Publiques a répondu à l’appel de Particip-action de co-coordonner et co-designer le projet : l’établissement du mandat et le cadrage stratégique, la préparation et l’animation des sessions, la rédaction des synthèses des sessions et la communication.

  1. Cadrage stratégique : Missions Publiques a élaboré le mandat de la démarche et le contenu des sessions en coopération avec l’association Particip-Action, la région Grand Est et le Land du Bade-Wurtemberg, lors de réunions de cadrage régulières, afin de s’assurer que la démarche réponde aux besoins spécifiques du territoire transfrontalier.
  2. Préparation et animation des sessions : Missions Publiques a prépare les sessions en accord avec le mandat établi et avec les partenaires engagés. La préparation des sessions comprend la recherche d’intervenant.e.s, choisi.e.s pour leur expertise et sur la base des envies/besoins exprimées par les citoyen.ne.s à la session précédente. Missions Publiques assure également la modération de ces sessions (en ligne), et la facilitation dans les sous-groupes, avec le soutien de nos partenaires.
  3. Préparation des synthèses des sessions, en allemand et en français, résumant les échanges entre participant.e.s, avec les intervenant.e.s.
  4. Communication sur le processus : travail de communication, par Missions Publiques en coordination étroite avec Particip-action et avec le Fonds Citoyen Franco-Allemand (interviews de citoyen.ne.s et des partenaires, diffusion sur les réseaux sociaux, etc).

Valeur ajoutée de la démarche

La dialogue franco-allemand sur le renforcement de la coopération transfrontalière dans le contexte de COVID-19 est la première démarche franco-allemande menée par Missions Publiques. Cette démarche s’inscrit dans une volonté plus générale de renforcer les liens franco-allemands par la démocratie participative et l’engagement des citoyen.ne.s des deux pays, ponctuellement ou par des démarches à long terme.

Il s’agit également d’une démarche bilingue franco-allemande, avec tous les défis et richesse que cela comporte en terme technique, de coordination de l’équipe, communication avec les participant.e.s, modération, etc. Chaque session comporte par exemple une équipe d’interprètes franco-allemands pour assurer la bonne compréhension de chacun.e.

Résultats et Livrables

Agir à l’échelle régionale

Les citoyens ont remis les recommandations à la conseillère d’État Gisela Erler (Land Bade-Wurtemberg) et la conseillère régionale Claudine Ganter (Région Grand Est) lors de la dernière séance de travail. Elles nourriront leurs feuilles de route stratégiques des années à venir.

Exemple concret : en Baden-Württemberg, les recommandations citoyennes ont nourri les réflexions politiques en matière de coopération transfrontalière dans le cadre des négociations de coalition du Land. Après la formation du nouveau gouvernement, elles ont été présentées au nouveau secrétaire d’État à l’Europe et à la Coopération transfrontalière du Land Bade-Wurtemberg, Florian Hassler, pour proposer une boussole citoyenne pour la stratégie du Land en matière de coopération transfrontalière.

 

Agir à l’échelle nationale

Au-delà de l’échelle régionale, nous nous sommes engagés aux côtés des régions pour promouvoir notre démarche auprès des acteurs institutionnelles et de la société civile au niveau national. Toutes les recommandations ont été transmises aux ministères nationaux et élus concernés. Cette démarche est fondamentale pour répondre aux défis de la gouvernance transfrontalière. Multi-niveau, cette coopération est souvent asymétrique en raison des différences interculturelles liées à la distribution des compétences politiques sectorielles entre l’échelle nationale et régionale

Exemple concret : présentation de notre démarche à Michael Roth, ministre adjoint chargé des affaires européennes, dans le cadre de sa visite diplomatique à Paris en automne 2021.

 

Agir à l’échelle européenne

Dans objectif de créer une visibilité et d’impact, il nous semblait important de promouvoir la démarche à l’échelle européenne et de renforcer la perception du bassin de vie transfrontalier comme laboratoire de l’intégration européenne.

Exemple concret : en octobre 2021, les participants ont présenté notre dialogue et leurs recommandations dans le cadre du World Democracy Forum du Conseil de l’Europe. La présentation était suivie d’un débat entre des élus locaux, nationaux et européens autour de la mise en œuvre des recommandations.

 

Lors de la dernière session, en avril 2021, la conseillère d’Etat Gisela Erler (Land Bade-Wurtemberg) et la conseillère régionale Claudine Ganter (Région Grand Est) se verront remettre les recommandations établis par les citoyen.ne.s.

Retrouvez l’ensemble des recommandations citoyennes dans notre rapport, en cliquant sur le lien ci-dessous.

en chiffres

0
participant.e.s (20 français.e.s et 20 allemand.e.s)
0
langues
0
sessions d'une journée et demi