Stratégie de recherche 2022-2026 du ministère de la Culture

Date
1 Juin 2019 - 31 Octobre 2022
Client
Ministère de la Culture, Réseau Particip Arc
Intervention
Stratégie de concertation associant plusieurs acteurs, ingénierie, animation des travaux et rédaction des synthèses
Missions Publiques a accompagné le ministère de la Culture dans la mise en place d’une série d’ateliers pour imaginer l’avenir de la culture et définir des politiques et recherches pour y arriver. Il s’agissait de définir l’avenir tel que désiré par des groupes de citoyens puis de comprendre avec eux la place que la culture prend dans cet avenir, et comment elle permet des contribuer à réaliser ces aspirations. Les travaux ont été mené dans chaque territoires en 2 temps. D’abord avec un groupe de citoyens pendant une demi-journée. Puis avec des acteurs de la culture et de la recherche pendant une demi à une journée en fonction des sites. Les ateliers ont été organisés dans 4 territoires aux dynamiques culturelles différentes : Caen, Haute-Garonne, Pierrefitte-sur-Seine et Bibracte.

CONTEXTE ET OBJECTIF :

Dans le cadre de l’élaboration de sa nouvelle stratégie de recherche 2022-2026, le ministère de la Culture – par le biais du réseau Particip-Arc, – a souhaité ouvrir les explorations sur le sujet de manière participative et en lien avec les territoires.  

“Quels seraient l’avenir du champ culturel et les sujets de recherche pour y parvenir s’ils étaient coconstruits par un dialogue entre citoyens non-experts puis entre acteurs de la recherche et/ou de la culture ?” 

C’est dans ce sens que Missions Publiques a réalisé 4 cycles d’ateliers proposant une dynamique de travail s’appuyant sur les visions citoyennes et les évolutions souhaitées des pratiques culturelles. L’idée est de constituer un terreau de réflexion et d’approfondissement pour les professionnels.  

Afin d’enrichir ce travail de visions tout en s’appuyant sur les différentes manières de vivre la culture, quatre territoires à la composition géographique et à l’offre culturelle différente ont accueilli les ateliers :  

  • A Caen dans le cadre du Turfu Festival organisé par Le Dôme, en octobre 2019 ; 
  • A Pierrefitte-sur-Seine (93), en partenariat avec l’Institut de recherche et d’innovation et les Archives nationales, en février 2022 ; 
  • Dans le Morvan (58), en partenariat avec le centre européen d’archéologie (Bibracte), en avril et juillet 2022 ; 
  •  A Toulouse (31), en partenariat avec le Conseil départemental de la Haute-Garonne, en septembre 2022. 

Cette méthodologie de travail alliant citoyens et professionnels est inspirée des travaux du programme de recherche européen CIMULACT (Horizon 2020, Science With And For Society).

Pour en savoir plus sur cette approche, consultez l’article dans la revue Culture et Recherche du Ministère de la Culture disponible à la page 20 et/ou ici.


MODALITES DE LA MISSION

Pour chaque cycle d’ateliers lancé sur les territoires, deux temps, spécifiques aux publics associés, ont été organisés en lien avec les partenaires locaux. Pour chaque cycle la méthodologique utilisée par Missions Publiques a été la suivante :  

  1. Un atelier habitants : permettant de définir des visions de la culture en 2037 et d’explorer les évolutions souhaitées, les aspirations et les craintes concernant l’évolutions des pratiques culturelles ;  
  2. Un atelier professionnel avec des élus, acteurs culturels ou encore des chercheurs : sur la base des visions des habitants, travail collectif de traduction des besoins exprimés par les citoyens. La finalité de cet atelier a été d’atterrir sur des pistes de réflexion / sujets de recherche pour répondre à ces besoins. 

Un rapport final croisant la production de chaque territoire vient conclure la mission et nourrir le travail du ministère dans la définition des sujets de recherche.  

En chiffres

0
territoires accueillant les ateliers
0
ateliers avec des habitants et habitantes
0
ateliers avec des acteurs culturels professionnels
« Comme un mouvement inverse de la massification de la culture en 2022, nous retournerons vers des choses simples, danser, chanter ça consomme zéro énergie »

– Une participante à l’atelier de Pierrefitte-sur-Seine, février 2022

Valeur ajoutée de la démarche 

Ouvrir le champ de la recherche aux territoires, aux acteurs locaux et aux citoyens en proposant une méthode de travail progressive invitant les acteurs à changer de regard sur leurs pratiques et se projeter sur la culture de demain.  

Le réseau Partic arc : https://www.participarc.net/  

LIVRABLES

4 Synthèses pour chaque cycle de travail afin de présenter l’articulation du travail sur les visions acteurs / habitants 

Un rapport final présentant l’ensemble des thématiques, propositions d’axes de recherche, d’expérimentations ayant émergés lors des différents cycles