Transition énergétique équitable pour tous

Date
1 Octobre 2020 - 31 Janvier 2022
Client
Fondation du Roi Baudouin
Intervention
Organisation et facilitation de 10 focus group citoyens. Organisation et facilitation d’une assemblée citoyenne de 30 citoyens issus des différents focus group
Pour atteindre les objectifs internationaux de réduction des gaz à effet de serre tout en évitant l'enracinement des inégalités sociales et économiques, un dispositif d’écoute des citoyens en situation de vulnérabilité a été organisé dans 9 États membres de l'Union Européenne (Belgique, Danemark, France, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Pologne, Portugal et Roumanie). Il consiste à concevoir des politiques publiques qui non seulement atténuent les graves effets du changement climatique, mais aussi prennent en considération les intérêts de ceux dont la voix n'est généralement pas représentée ou entendue en politique et dans l'élaboration de celle-ci. Missions Publiques intervient dans ce projet européen pour son volet français, en partenariat avec l’Institut Montaigne. Objectif global : Impliquer 900 citoyens dans toute l'Europe - Consulter 200 experts aux niveaux national et européen - Organiser 90 groupes de discussion dans 9 pays européens.

Contexte et objectif

Le réchauffement climatique incite les gouvernements européens à réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre et en particulier celles qui sont liées à l’énergie.

La transition énergétique nécessite des mesures politiques qui ont un impact sur le logement, l’énergie, les transports et d’autres aspects de notre vie quotidienne. Dans le contexte actuel de flambée des prix de l’énergie, les groupes socialement et économiquement défavorisés sont les plus touchés par les effets distributifs des politiques climatiques.

Les protestations des « Gilets jaunes » en France qui ont éclaté en réaction à la hausse des prix des carburants en sont un exemple frappant : beaucoup se sentent aliénés par des politiques climatiques perçues comme une question élitiste – déconnectées de leurs réalités et ignorant leurs intérêts.

Les perspectives de ces citoyens doivent être prises en compte dans l’élaboration des politiques climatiques afin de garantir une plus large acceptation du public et une réponse globale à leurs effets distributifs. Il s’agit donc aussi de contribuer à lutter contre la polarisation croissante, la méfiance institutionnelle et le scepticisme climatique dans les sociétés européennes.

Le principe de la démarche a été de partir de l’expérience de ces citoyens, et d’adapter des solutions concrètes, tout en tenant compte des résultats des connaissances et études actuelles sur le sujet :

  • Comment faire en sorte que les coûts et les bénéfices de la transition énergétique soient partagés équitablement dans la société ?
  • Comment l’Europe et les pays peuvent-ils éviter que les politiques ne frappent le plus durement les ménages les plus pauvres ?
  • Comment combiner au mieux l’action pour la transition énergétique et la justice sociale
  • Développer des politiques de transition énergétique équitables ?

Modalités de la mission

La démarche lancée de 2020 à 2022 comporte à la fois une dimension nationale et européenne.

Phase 1 :

Dix ateliers ont été organisés dans toute la France entre octobre et novembre 2021. En parallèle, 80 autres ateliers se sont déroulés dans les autres pays partenaires du projet.  Au total, ce sont plus de 900 participants de partout en Europe qui ont pris part aux discussions. L’objectif de cette phase a été de mieux comprendre les opinions, les peurs et les émotions des participants concernant la transition énergétique et son potentiel impact sur leurs conditions de vie.

Le rapport de la phase 1 au niveau européen : https://fair-energy-transition.eu/wp-content/uploads/2022/03/King-Baudouin-Foundation_Fair-Energy-Transition-for-All_What-Vulnerable-People-Have-to-SayNew.pdf

Phase 2 :

Les résultats des ateliers de cette première phase sont discutés par les parties prenantes et décideurs publics au niveau national. Coordonnés en France par l’Institut Montaigne, ce groupe d’experts a travaillé à l’élaboration de recommandations politiques pour une transition énergétique équitable.

Les réflexions et travaux nationaux sont complétés à l’échelle européenne par une task-force de parties prenantes et de décideurs politiques qui a eu la charge de capitaliser sur les travaux de l’ensemble des participants européens afin de travailler sur des propositions répondant à ce même échelon.

Phase 3 :

La dernière phase consiste en un retour final vers les participants de la phase 1. Dans chaque pays, sont ainsi organisés des forums citoyens, composés de participants des ateliers locaux. Ils et elles auront pour travail d’examiner et de réagir aux recommandations formulées par le groupe d’experts.

En France, le Forum citoyen pour l’énergie a eu lieu le 10 juin 2022 à l’Académie du climat.

Conclusions et transmissions :

Les résultats de ces travaux sont publiés en octobre 2022 au niveau national et européen. Ces rapports donnent un aperçu de la position des personnes vulnérables sur la transition énergétique et des suggestions pour l’élaboration de politiques de transition énergétique équitables.

À la suite de la démarche, les résultats sont présentés aux principaux décideurs afin de les sensibiliser aux préoccupations mais aussi de mettre sur la table des propositions concrètes. Autre que le volet énergétique, il s’agit également de promouvoir leur intégration dans le processus d’élaboration des politiques.

En chiffres

90
focus groupe, dont 10 en France
900
citoyens, dont 90 en France
9
pays européens

Valeur ajoutée de la démarche

  • Impliquer et donner la parole à un public en situation de vulnérabilité énergétique en les invitant à partager leur vécu mais aussi se positionner en aval du dispositif sur des solutions travaillées par des experts.
  • Mieux comprendre les points de vue, les craintes et les émotions des personnes qui seront le plus impactées économiquement sur la transition énergétique. Les inclure pour limiter l’impact sur leurs conditions de vie.
  • Apporter une contribution étayée et reflétant une diversité de vécus des citoyens les plus vulnérables, aux décideurs politiques nationaux et européens, aux chercheurs et aux parties prenantes dans l’élaboration de politiques de transition énergétique équitables.

Resultats

Visualiser la version finalisée du rapport FETA publié par l’institut Montaigne :

pour en savoir plus

La Fondation Roi Baudouin coordonne un consortium de fondations européennes afin d’ouvrir la voie à une transition énergétique équitable en Europe (Fondation Cariplo, Ikea Foundation, Deutsch Bunddestiffung Umwelt, Stiftung Mercator, Open society European society institute).

Le volet européen de ce projet est mené par les partenaires suivants : Climate Outreach, IFOK, European Policy Centre.