La Fabrique participative sur l’avenir des villes moyennes

Date
Juillet 2020 - Juillet 2021
Client
Missions Publiques, pour une vingtaine de villes moyennes
Intervention
Programme conçu par Missions Publiques en partenariat avec des acteurs nationaux, un comité scientifique et un réseau de consultants.es indépendants.es dans toute la France.
Missions Publiques a lancé en juillet 2020 le programme « la Fabrique participative sur l’avenir des villes moyennes » pour engager localement un dialogue associant citoyen·ne·s – élu·e·s – parties prenantes locales. A l’échelle nationale, avec l’appui d’un conseil scientifique, il s’agira d’en tirer les enseignements qui aideront à créer les composantes de l’attractivité de villes moyennes dans les années à venir.

Intervention

Conception d’un programme en 2 cycles, un diagnostic citoyen et des ateliers de co-design ; co-conception de protocoles, coordination des partenaires nationaux et du comité scientifique, communication, suivi de la mise en œuvre, co-analyse des résultats dans le cadre d’un observatoire national.

Contexte et objectif

Plus de 25% des français.e.s vivent dans des villes moyennes. Ces territoires aux réalités multiples sont souvent enfermés dans l’image de sous-préfectures oubliées des grands plans d’aménagement du territoire. Entre espaces ruraux et grandes villes, ils sont pourtant l’objet et le sujet de mutations qui interrogent sur leurs trajectoires de développement dans le futur. Leur modèle de développement reste à définir et la crise sanitaire a ravivé la question.

C’est dans ce contexte que Missions Publiques a initié ce programme national sur l’avenir des villes moyennes afin d’associer les citoyen.ne.s des villes moyennes aux réflexions pour nourrir les stratégiques concernant leur devenir.

« Nul n’est meilleur juge de la maison que celui qui l’habite »
– Aristote

Modalités de la mission

Un réseau de consultant.e.s indépendant.e.s

Situés sur l’ensemble du territoire français, ils sont les interlocuteurs privilégiés des villes, et déploient les ateliers au niveau local grâce à leur maîtrise des outils d’intelligence collective.

Un comité scientifique

Composée d’expert.e.s aux parcours divers, il s’agit d’une instance de réflexion qui vise à baliser les bonnes questions et l’état de la réflexion concernant les villes moyennes, pour ensuite participer de l’analyse des résultats à l’échelle nationale.

Des partenaires stratégiques

Ces organismes publics et privés, participent aux réflexions concernant les orientations stratégiques du programme et s’associent à l’analyse des résultats à l’échelle nationale.

Valeur ajoutée de la démarche

La création d’un Observatoire temporaire des villes moyennes : espace d’échanges entre villes, expert.e.s et partenaires pour l’analyse de la voix des citoyen.ne.s à la fois à l’échelon local et national, instance de réflexions et de dissémination des résultats.