Accompagnement de territoires : co-construction et suivi CRTE

Date
1 Mars 2021 - 31 Décembre 2022
Client
Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT)
Intervention
Accompagnement des territoires dans l’élaboration participative de leur CRTE, formation action des agents sur les pratiques participatives, mise en place d’un comité de suivi du CRTE.
Afin de répondre aux défis de la transition écologique, démographique, numérique et économique à l’échelle des territoires l’Etat propose aux collectivités territoriales un nouvel outil de contractualisation : le contrat de relance et de transition écologique. Ces interventions répondants à un besoin (de la phase diagnostic, à l’élaboration de recommandations concrètes ou encore au suivi du CRTE) et à un contexte local et politique différents.

CONTEXTE ET OBJECTIF :

Afin de répondre aux défis de la transition écologique, démographique, numérique et économique à l’échelle des territoires l’Etat propose aux collectivités territoriales un nouvel outil de contractualisation : le contrat de relance et de transition écologique.

Coordonné à l’échelle nationale par l’Agence Nationale de Cohésion des Territoires, les intercommunalités, les départements ou encore les régions sont à la manœuvre pour définir, au regard des singularités locales, de grandes orientations et actions pour leur territoire.

Le caractère participatif (association des parties prenantes, des habitants, des élus locaux) et la co construction étant des piliers de l’élaboration du CRTE nous sommes intervenus auprès de 6 territoires situées dans les régions Hauts-de-France et Normandie

Les territoires accompagnés ont essentiellement été des communautés de communes et a permis de renforcer l’ingénierie et l’équipe coordinatrice présente en locale.

MODALITES DE LA MISSIONS

Ces interventions répondants à un besoin (de la phase diagnostic, à l’élaboration de recommandations concrètes ou encore au suivi du CRTE) et à un contexte local et politique différents notre accompagnement a varié selon les territoires.

Que retenir de ces missions et de la méthodologie d’intervention proposée ? Afin de répondre à ces questions nous avons mis à plat les points de divergences, les différentes manières de faire proposer lors de ces misions :

  • La définition d’un diagnostic de territoire répondant à deux logiques : partant des vécus des élus, partenaires ou encore habitants versus partant d’une matière brute issue d’une analyse de corpus documentaire ou encore d’entretiens semi-directifs réalisés en amont par un cabinet tiers.
  • Des séquences de travail dédiées à des publics spécifiques (agents, élus ou encore habitants) versus proposant des temps partagés de travail.
  • Une association des habitants valorisant l’aller vers (avec par exemple, l’organisation de rencontres avec les habitants dans l’espace public pour compléter des contributions recueillies à l’aide d’un questionnaire) versus des séquences de travail spécifiques sollicitant des membres d’instances pérennes (par exemple un atelier participatif à destination du conseil de développement).
  • La définition de pistes d’actions ou encore d’un comité de suivi invitant à mettre en mouvement les élus et/ou les acteurs associés à travailler sous un format participatif dans le cadre d’ateliers que nous animions versus que nous coanimions avec des agents préalablement formés sur les techniques d’animation – reproduisible dans le cadre de futurs ateliers.

Valeur ajoutée de la démarche :

Plus qu’une mission ponctuelle, ces interventions auprès des territoires ont permis de :

  • Faire découvrir un format participatif de travail au territoire : pour faire échanger les participants, et dans de nombreux cas les élus, dans un cadre apaisé, et travailler sur un projet commun avec de nouveaux chantiers de travail à approfondir collectivement, en mobilisant des techniques d’animation jusque-là inhabituelles (travaux thématiques en petits groupes).
  • Créer une nouvelle dynamique collective : Ces intervention ont permis aux participants d’identifier les principaux enjeux du territoire, et d’avoir des espaces de discussion dans lequels ils ont pu construire une vision collective et stratégique du territoire et de l’action de la collectivité.
  • Mener une démarche hybride qui associe les parties prenantes à des moments clés du processus afin de sortir du prisme institutionnel

PARTENAIRES:

Rouge vif territoires; Eclectic expérience; Bluenove et CEIS Nouveaux consultants

Territoires bénéficiaires :

  • Communautés de communes de Pont Audemer
  • Communautés de communes de Lyons Andelle
  • Communautés de communes de Béthune Bruay Artois Lys Romane
  • Communautés de communes de Roumois Seine
  • Communautés de communes de Côte ouest centre manche
  • Communautés de communes de Granville Terre et Mer (en cours)
Sur le même sujet

En savoir plus sur le CRTE : https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/crte

Etat d’avancement de la signature des CRTE : https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/cartes-et-donnees-433