Judith Ferrando

Ce qui me motive à faire ce métier

Pour moi, c’est la conviction que nul n’est meilleur juge d’une maison que celui qui l’habite, comme le disait déjà Aristote il y a deux millénaires. Dans une société fortement technologique, où le peuple a délégué son pouvoir décisionnel aux experts et aux représentants politiques, il est nécessaire de permettre aux citoyens de s’exprimer sur les sujets qui touchent à la construction de la cité. Sans cela, les tensions sociales et les inégalités ne feront que s’accentuer.
Et puis il y a, pour moi, le fait d’aller au contact des gens et de leur permettre d’entrer dans la complexité des choix collectifs. De m’apercevoir que loin des clichés individualistes, ils souhaitent l’avènement d’une société plus juste et égalitaire.

Ma première Mission Publique

J’ai découvert Missions Publiques lors d’un stage pour la RATP – une observation des expériences de terrain mises en place pour lutter contre les incivilités et l’insécurité dans les transports en commun. Missions Publiques travaillait alors sur la manière de faire co-construire les agents de la RATP et les usagers ensemble, afin de résoudre ces problématiques.
Cela m’a permis de découvrir un métier où l’on fait dialoguer les gens autour du sujet du vivre ensemble, au sens propre, sans éviter les conflits et les difficultés vécues pour trouver des solutions très concrètes – comme des interpellations des décideurs.

La mission qui m’a le plus marquée

C’est la révision du plan local d’urbanisme de Montreuil. Cela semble très technique, mais au final nous avons dû aller au plus proche des citoyens, comme par exemple au sein d’un foyer de travailleurs migrants. Certains habitaient en France depuis près de trente ans et j’ai été impressionnée par la connaissance qu’ils avaient de Montreuil. Qu’ils aient tant de propositions à faire sur la ville, tout en étant si discrets et si absents des ateliers publics m’a convaincue qu’il faut aller capter la parole de ces habitants à qui l’on ne donne habituellement pas l’occasion de s’exprimer.

Scroll to top