Elsa Ogien

Ce qui me motive à faire ce métier

C’est de contribuer à rendre les citoyen.ne.s actifs en politique en leur donnant les clés qui leur permettront d’avoir un impact sur les décisions qui les concernent.
Travailler à mettre en place des dispositifs de participation citoyenne, c’est estimer que la propre expérience de chacun.e le/la rend tout à fait capable de se forger un avis et d’échanger avec d’autres citoyen.ne.s autour de questions d’intérêt général (qu’elles soient directement liées à leur vie quotidienne ou à des enjeux d’organisation sociale à long terme) afin qu’ils/elles s’en emparent collectivement.

Ma première Mission Publique

La mission « Ambition Maritime » menée à Saint-Nazaire, qui a pour but d’impliquer différents acteurs locaux dans la réflexion sur le réaménagement de la façade littorale et de l’urbanisme de la ville. Un processus ambitieux permettant de réunir différents types d’acteurs dans chaque atelier pour que ceux-ci s’inscrivent petit à petit dans le projet en leur donnant la possibilité de donner leur avis et leurs idées ainsi que leurs points de vigilance quant à la mise en place d’un projet collectif d’aménagement du territoire.

La mission qui m’a le plus marquée

C’est le débat international sur les véhicules sans conducteur, qui a pour but de consulter les citoyen.ne.s de nombreuses villes du monde au sujet de leur vision du futur de la mobilité ainsi que des effets de l’éventuelle arrivée des véhicules sans conducteur dans leur quotidien.
Dans la première phase de ce projet, nous étions en contact avec nos partenaires dans quatorze villes différentes. Organiser un processus délibératif à une si large échelle est une expérience unique, tant du point de vue des relations avec nos partenaires internationaux que dans les riches et diverses productions de citoyen.ne.s venant de différentes parties du globe.

Scroll to top